HELPX A PUERTO NATALES

Tout fraîchement sortis du bus à Puerto Natales, on chemine tranquillement à la rencontre de Pancho, qui va nous héberger pendant les 15 prochains jours en échange du gîte et du couvert.

Au premier abord, la ville de Puerto Natales est pas franchement sexy, les maisons sont de plein pied, certaines colorées, faites de bois de tôle.

IMG_0470

C’est aussi un peu vide et muerto…

Par chance on est arrivés un jour ensoleillé et il faisait plutôt bon.

Généralement, ce n’est pas tant le froid qui rebute les gens à rester dans la région, mais bien plus les vents d’Ouest, particulièrement violents et imprévisibles…

En effet, il y avait beaucoup de vent !

Capture d’écran 2016-05-09 à 21.30.15

Ben, oui, c’est tout de même bien au sud de l’hémisphère sud…

La vue à partir de la gare routière est tout de même déjà sympa. Elle donne sur un côté du parc Torres del Paine qui est séparé de la ville le canal Señoret et le fjord Última Esperanza, elle est reliée à l’océan Pacifique par le golfe Almirante Montt et de l’autre sur le Mont Dorotea.

Capture d’écran 2016-05-09 à 21.27.55

Chargés de nos sacs à dos et chahutés par le vent on descend la rue Chorillos.

Capture d’écran 2016-05-09 à 21.32.03

IMG_0360

On est accueillis par Francesco, de son surnom Pancho ; âgé d’une petite quarantaine, très chaleureux, il nous met de suite à l’aise, nous fait visiter le chantier, déjà très avancé et nous indique notre chambre.

Super, on est certes chacun dans un petit lit, mais la chambre est super, assez grande, avec une salle de bains intégrée, plus un chauffage qui fonctionne bien, une grande baie vitrée, exposée plein sud ; le LUXE !

Pancho nous explique qu’il a repoussé la date d’ouverture de son auberge de jeunesse, donc il n’y a plus d’urgence.

Dans l’ensemble, elle est presque terminée, c’est déjà vivable. L’installation électrique est en cours de finition, la cuisine reste à faire, quelques autres bricoles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il attend de nous que l’on travaille les matinées entre 9h et midi puis ensuite on est libres. Il est très flexible et nous laisse nous organiser si l’on a besoin d’une journée libre ou même plusieurs.

Par la suite, on s’apercevra que Pancho est encore plus flexible que ça ; il nous pousse à ne pas travailler davantage que ce dont nous sommes convenus et nous laisse plus de temps libre que ce que l’on pensait.

Pancho nous explique qu’il y a aussi un autre helper ; Elias, qui vient d’Allemagne; mais il est parti pour quelques jours, en randonnée dans le parc Torres del Paine.

Célia se propose de travailler sur les outils de promotion de l’auberge de jeunesse « TREE HOUSE », logo, flyers, retouches photo pour le site, gamme couleur…

De mon côté, ce sera du manuel avec les travaux d’appoint ; installation des chauffages restants, installation des gouttières extérieures, fabrication de placard de stockage pour les bagages des clients (en réalité, c’est Elias qui fait la plus grosse partie du travail car il est menuisier de formation. Il m’apprend plein d’astuces, c’est une collaboration très instructive), élaboration du plan de travail pour la cuisine…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien que l’auberge soit encore un peu en chantier, il y a aussi d’autres locataires qui y vivent.

Il y a Eve, qui bosse dans une boutique d’articles de sports ; il y a Juan et Betsie qui eux même tiennent une auberge de jeunesse mais ne souhaitent pas dormir sur leu lieu de travail ; il y a Pancho, qui vit entre l’auberge et chez sa petite amie, Javiera.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ça ajoute encore plus de convivialité à cette auberge déjà chaleureuse.

Il faut dire que Pancho à du goût, beaucoup de réalisations sont faites avec du bois récupéré, notamment le bardage des cloisons intérieures de la cuisine.

DCIM100GOPRO

Bien que Pancho insistait souvent pour que l’on cesse de travailler, Elias et moi avions du mal à décrocher.

Pas moyen de remettre au lendemain ce que l’on avait pas terminé.

C’était super enrichissant car chacun de nous partageait son expérience, ces petites astuces et tactiques pour galérer un minimum et aboutir à un bon résultat sans gaspiller son énergie et les matériaux.

Pancho parlait bien anglais, un peu le français qu’il comprenait très bien, donc c’était super pour moi, ça m’a permis de gagner en vocabulaire.

Elias parlait un peu espagnol et un très bon anglais.

Résultat des courses, le bricolage se faisait en trois à quatre langues (espagnol français, anglais et allemand) ; plutôt original et très amusant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Célia pour sa part avançait bien et Pancho était très satisfait de son travail. Je dois dire qu’elle a immédiatement saisi l’image qu’il voulait donner du lieu, de l’atmosphère.

Avec le temps libre dont on disposait on essayait de trouver des connexions internet correctes pour organiser le reste du voyage et monter des photos sur le blog pour pouvoir éditer de nouveaux articles.

On a jamais pu solutionner le dysfonctionnement de la connexion de Pancho, donc on a testé différents cafés jusqu’à trouver la connexion la plus fluide…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a aussi pu visiter les environs de Puerto Natales, à vélo, à pied, en bateau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le ferry qui traverse les fjords

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0412IMG_0414

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il y a même un Skate parc avec une super vue

IMG_0407

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On a retrouvé le pickup de Colt Sivers, alias « l’homme qui tombe à pic »

IMG_0395

DCIM100GOPRO

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est d’ailleurs au cours d’une balade et à la suggestion de Pancho que l’on a découvert THE SINGULAR ; un endroit qui ne paie pas de mine, mais qui renferme une petite perle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Historiquement, le site du SINGULAR est un ensemble d’entrepôts de conditionnement de viande avant qu’elle soit exportée.

En effet, toute la région de la Patagonie du sud était connue pour ses élevages de moutons.

Plusieurs années après la fermeture de cette usine, les lieux ont été convertis en un hôtel de luxe avec un super restaurant duquel les prix sont vraiment très abordables.

La reconversion des lieux ; du moins pour la partie restaurant car au prix des chambres, on y a pas passé une seule nuit ; est très réussie, je vous laisse juger…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pisco sour et accompagnement

Bien que chaque jour on ait eu une vue imprenable sur le parc du Torres del Paine, on attendait bien sagement l’arrivée de Julien pour aller y poser le pied.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0403

Pendant notre séjour, on a eu un aperçu de la météo changeante de Puerto Natales. En une heure de temps, tu peux voir défiler les quatre saisons ; c’est un peu déstabilisant, mais pais pas autant que le vent violent qui te fait vaciller.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

IMG_0373IMG_0390

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Contrairement à notre premier sentiment, on a rapidement trouvé nos marques dans cette petite ville du bout du monde. Faut dire que Pancho et l’ensemble des gens avec lesquels nous étions nous ont permis de passer de super moments.

L’un des plus sympa a été la balade matinale en bateau, avec Juan, Betsie, Pancho et Elias sur le canal Señoret, deux jours avant notre départ.

On s’est retrouvés de bon matin, les conditions étaient exceptionnelles. On a d’abord pris un bac improvisé par les pêcheurs du coin, pour rejoindre le bateau de Juan qui était amarré de l’autre côté du canal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La sortie était fantastique, on avait une vue superbe sur le parc ainsi que sur la côte.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0454

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_0450

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

DCIM100GOPRO

 

On a aussi eu la chance de voir un manchot et des dauphins !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le petit point au milieu, c’est le manchot…

Cette étape HELPX au bout du monde est une expérience inoubliable, tant pour la beauté des lieux, que pour le côté humain.

Désormais, on reprend la route pour de nouvelles aventures.

IMG_0422

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Direction Punta Arenas, encore plus au Sud, pour aller récupérer Julien qui va passer 3 semaines avec nous !!!

 

ALLEZ LAAAAAAAAA !!!!!!!

Publicités

Une réflexion sur “HELPX A PUERTO NATALES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s