Arrivée de Julien à Punta Arenas

Depuis plusieurs mois déjà avant notre départ, on avait commencé à organiser les 3 semaines pendant lesquelles Julien nous rejoindrait. On avait affiné ça par échanges d’emails après qu’il ait pris ses billets.

Depuis Cuba, on était que tous les deux, donc on était super impatients de vivre de nouvelles aventures avec un copain venu direct de France. Le SEUL venu pour vivre un moment TDM !

En plus, 3 semaines, c’est génial, énorme!!!

Maintenant, ça y est, ce n’est plus du domaine du projet, c’est la concrétisation!

On a sauté dans le bus à partir de Puerto Natales pour aller chercher Julien à l’aéroport de Punta Arenas, ville portuaire située en bordure du Détroit de Magellan.

Capture d’écran 2016-05-11 à 11.03.50

Trois heures de route à au milieu de la Pampa chilienne, une bagatelle !

Julien arrive demain en fin de journée, vers 17h. On aura un peu de temps pour faire un tour de la ville et organiser la remontée vers El Calafate pour aller marcher sur le glacier Perito Moreno.

Le voyage se passe sans encombres, les paysages qui défilent sont toujours aussi beaux, on ne s’en lasse pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Punta Arenas a vraiment des allures de grande ville ; du moins lorsque tu débarques de Puerto Natales.

On arrive à la gare de bus, on chope un taco pour rejoindre le Airbnb où l’on va passer la nuit. C’est une chambre chez l’habitant. On pose les affaires, on vérifie rapido quelle compagnie de bus assure les liaisons pour El Calafate, les horaires, le montant…

Tout est ok, on peut retourner en ville pour acheter les billets.

Une seule compagnie assure les liaisons depuis Punta Arenas vers El Calafate. Au moins on aura pas besoin de faire le tour des agences.

Enfin, c’est ce que l’on croyait jusqu’à ce qu’au comptoir de la fameuse compagnie, on nous informe que la liaison n’existe plus depuis plusieurs mois et qu’il ne faut pas se fier à ce qui est indiqué sur leur site internet.

 

Bon, ben on va devoir trouver une autre solution, surtout que tout est déjà calé ; à El Calafate, on doit récupérer la voiture de location, la chambre est réservée et prépayée…

 

Allez, on fonce à la gare routière pour se renseigner après des autres agences, faut pas trainer, car il est déjà 18h, tout ferme à 18h30 et naturellement, nous sommes vendredi soir, Julien arrive demain et on doit être à El Calafate dimanche :-S, soit à un peu plus de 500Km depuis Punta Arenas…

On interroge les 3 agences, mais déception, soit elles ne font pas la rotation en direct jusqu’à El Calafate, soit elles le font, mais les départs sont un jour sur deux et naturellement ni les samedis ni les dimanches.

Ça sent pas bon tout ça….

En cherchant encore un peu, on trouve un « tour », qui part dimanche matin, avec une petite excursion au Glacier Perito Moreno, via Puerto Natales, puis enfin rejoint El Calafate.

C’est un peu cher, mais ça pourrait coller. Après tout, il semble que l’on ait pas trop le choix…

On commence à préparer l’ensemble des papiers, les tickets sont édités, reste plus qu’à enfiler la CB.

Un petit doute nous habite, il y a un truc qui ne peut pas aller concernant l’heure et le lieu de départ, car les horaires ne semblent pas vraiment correspondre à nos calculs.

On vérifie ça et bien nous en a pris!!!

Une confusion s’est glissée et le départ se fait de Puerto Natales !!!

Ce qui signifie que l’on se débrouille pour rejoindre Puerto Natales par un autre moyen puis à partir de là on pourra embarquer avec le « tour » pour rejoindre El Calafate.

Ça colle pas….et il est presque 18h30…

On gamberge encore un peu et il nous reste une dernière solution, on remonte sur Puerto Natales, on dort là bas et on prend un bus de bon matin.

Deux difficultés à résoudre :

  • Où passer la nuit à Puerto Natales, sachant que l’on va arriver vers 22 ou 23H ?
  • Comment va-t-on gérer l’achat des billets de bus entre Puerto Natales et El Calafate ?

En effet, on ne peut pas acheter ces billets à Punta Arenas et on ne pourra pas les acheter samedi soir en arrivant ni dimanche matin pour prendre le bus….

Par chance, il y a un réseau wifi à la gare ; donc on contacte Pancho à la rescousse…

On arrive à le joindre par texto et en quelques minutes, on gère tout. Il nous confirme qu’il va nous acheter les 3 billets le lendemain pour un départ dimanche matin.

En prime, il nous propose de venir dormir chez lui, à l’auberge, pour passer la nuit du samedi au dimanche.

Parfait, on a juste le temps de prendre les billets du bus de 19h le samedi, pour aller à Puerto Natales chez Pancho, avant la fermeture des guichets. On annule la nuit que l’on avait prévu de passer sur Punta Arenas (presque sans frais d’annulation).

 

C’est bon, on est serein pour l’arrivée de Julien, qui ne se doute pas encore du changement de plan vu qu’il est sagement dans l’avion.

On va galoper, mais ça ira, on aura 2 heures pour le récupérer à l’aéroport et rejoindre la gare routière.

 

Le lendemain, l’impatience grandit au fur et à mesure que les heures passent.

16h, allez, on chope un taxi, on file à l’aéroport et l’attente devient interminable.

17h, l’avion devrait se poser, bon le chrono est lancé, on a quand même le bus à 19h…

17h30, les passagers commencent à débarquer et l’on aperçoit la frimousse blonde, les traits un peu tirés par ce long voyage : sortie du boulot, aéroport CDG, Vol Paris / Santiago, Santiago / Puerto-Mont, Puerto-Mont/Punta Arenas…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Trop bon, il est enfin là !

On le met direct aux couleurs locales avec un joli béret traditionnel de la région, bleu et jaune, les couleurs du drapeau de la Patagonie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il n’a pas le temps de souffler, que l’on chope direct un taxi pour rejoindre la gare routière.

C’est assez folklorique car c’est une petite voiture, on est chargés comme des mules (nous deux gros sacs à dos et deux petits, Julien une grosse valise et un sac à dos).

On se serre à trois sur la banquette arrière car le siège passager avant est occupé par le fils de la conductrice…

On roule coffre ouvert, vaguement tenu par une ficelle de fortune en direction de Punta Arenas.

Le plan s’est déroulé sans accros, on arrive même avec un peu d’avance sur le départ du bus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pancho nous accueille à Puerto Natales, il nous remet les billets pour le lendemain et nous installe dans le dortoir.

Il a vraiment été formidable sur ce coup là, il nous a sorti d’une belle impasse.

On papote un moment, Julien nous abandonne, il est KO, entre le voyage en avion, le trajet en bus, le décalage horaire et les discussions en espagnol, il dépose le bilan.

On ne tarde pas à le rejoindre, demain levé à 7h…

L’aventure commence vraiment !

IMG_0488

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s