Bali

Il faut mériter Bali! Après 5h de bateau et 2h de bus, nous voici à Sengigi, petite ville tout au nord-ouest et pas très touristique! Après une bonne nuit de sommeil, on part en scooter explorer la côte et les temples.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant d’entrer, il faut porter un sarong. Un long bout de tissus à motif qui couvert les jambes. Une mamie nous mettra aussi une pincée de riz écrasée sur le front.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les locaux portent beaucoup mieux le sarong que nous. Il y a en fait, deux couches : un sarong en tissus imprimé puis un blanc sur le dessus. Une joli chemise blanche en haut et une grosse ceinture. Ils ont franchement trop la classe ! Les femmes aussi, avec leur petit haut en dentelle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le lendemain, on part pour Munduk, un petit village perdu dans les montagnes du nord. On est entouré des rizières et de forêt luxuriante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une porte d’entrée du village
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
un bon poisson de Bali!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Mais là, le petit hôtel pas cher n’est pas top… ça pue la moisissure. Mais vraiment beaucoup.

On passe le moins de temps possible dedans et on part voir la rue principale. Pour les locaux, ce sont juste des magasins de tout en un, mais pour moi, c’est un paradis !! des petites boites à offrandes, des chapeaux traditionnels, des parapluies pour les temples avec des pompons, des cages à poulet en rotin tressé qui pourrait faire de superbe luminaire…. Alalalalal et les prix !! 4 euros les 5 boites en rotin décoré ??? Mais c’est 30 euros ça à Maison du Monde !!! Mais Pierre reste ferme. Pas question, on verra plus tard, on n’a pas la place dans nos sacs.

Snif…

On fait une pose dans un petit restaurant, les plats sont délicieux, à base de coco… On papote avec le gérant. Il fait tout, guide, chauffeur, hôtel… Comme on a bien sympathisé, on décide de partir avec lui le lendemain, découvrir deux cascades et les rizières.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On continue dans la rue, et là, on tombe sur un magasin d’instruments de musique. Un vieux monsieur nous convie à entrer et propose de nous apprendre à jouer.

Il nous fait essayer pas mal d’instruments, qu’il a lui même réalisé. Les rythmes sont vraiment basiques mais ce sont les vrai de la musique Balinaise. On a le sourire aux lèvres une fois partis, encore un moment qui restera gravé dans ma mémoire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

C’est sympas Munduk! Et surtout pas trop touristique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
les offrandes
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
toujours un volcan dans le coin

 

Le lendemain, on part vers 8h, histoire de ne pas avoir trop chaud. Grâce à notre ami guide, on apprend plein de chose sur la forêt, les plantes qui soignent, les arbres à épices, spécialité de la région. Maintenant, je peux te montrer un giroflier sans problème ahahah !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mais non, ça c’est du cacao !

On marche à travers plein de petits sentiers, le long de petits ruisseaux. C’est très beau !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Soudain, on entend le bruit sourd de l’eau… On approche de la cascade !! Wahou ! ça décoiffe !! On est trempé en 2 min ! Mais ça fait du bien !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une autre petite marche, on arrive à l’autre cascade.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis on marche jusqu’aux rizières.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Avec notre collègue!

 

Après la balade, on part directement pour Ubud, avec un autre couple.

Là, on a prévu de passer 3 jours à la Keliki Painting School. C’est un regroupement de familles, pour la plupart peintres traditionnels de minimalisme balinais. En plus de pouvoir apprendre cette technique, tu dors chez l’habitant. En fait, toute la famille dort dans un BALE, c’est à dire, chacun a sa maison, mais regroupée dans une enceinte avec un petit temple. Chaque maison à une place particulière dans le Balé. Il y a en plus des petites maisons pour nous, les touristes. Donc on a notre intimité et en même temps, on « vit » avec toute la famille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
c’est l’heure du bain!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
notre maison!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
j’ai de l’eau chaude pour la douche!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
le balé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, nous, on est tombé sur une famille timide. On a donc plus observé que participé. Mais ils étaient super sympas ! On a pu voir la préparation des offrandes. Chaque soir, on prend des petits bouts de bambou fin, et ils font des magnifiques formes à mettre avec un petit bout de riz, dans les fameuses caisses à offrande que je convoite tant.

Les offrandes rythment les journées : chaque matin, chaque soir, un peu d’encens, un peu de riz sur le petit temple, pour les gentils esprits, et un par terre, devant la porte du Balé, pour apaiser les méchants esprits.

P1270285P1270286

C’est donc comme ça que j’ai pu peindre deux minimalistes balinaises.

Et bien sur, c’est hyper long !!!

Premier essai: à gauche l’exemple du maitre, à droite, ma base :

P1270274P1270278P1270281P1270290

Puis dans mon élan, le lendemain, deuxième essaie :P1270297P1270299P1270309P1270304

Les pros font des trucs beaucoup plus compliqué !

P1270313P1270322P1270316

Pierre, quant à lui, en a profité pour aller «  en ville », à Ubud, voir une procession et l’incinération d’un membre de la famille royale. Moment assez exceptionnel !

Généralement, les incinérations sont communes et tous les 3 ans. c’est donc très rare qu’il y en ait pour une seule personne.

Le corps est d’abord déposé au coeur de la pagode au moyen de la rampe.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite la procession se met en marche pour rejoindre le temple. Celle-ci est ouverte par le taureau sur lequel montent des membres de la famille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois au temple, la cérémonie commence. Au cours de celle-ci diverses offrandes sont déposées autour du taureau et de la Pagode.

Les balais d’offrandes sont rythmées par des chants et de la musique traditionnelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La dépouille du défunt est ensuite déposée dans le taureau et après un dernier moment de recueillement, un membre de la famille allume l’ensemble.

c’est une cérémonie très émouvante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hey, mais, attend !? On est quel jour ? Le 10 mai !! Mais c’est mon anniversaire !!! J’ai 30 ans !!!

Ahahah, et oui, on le savait, c’était même calculé ! On se trimballait depuis 2 semaines une bouteille de champagne achetée à l’aéroport et on avait réservé depuis plusieurs mois deux hôtels un peu hors « traveler budget » pour l’occasion. Heureusement, à Bali, même les trucs de dingue ne sont pas chers !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On passera trois nuits de rêve à Ubud, à lézarder dans notre hôtel ou au bord de la piscine. Et puis de toutes façon, il y a trop de monde à Ubud! On préfère la sérénité de l’hôtel!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le premier soir, en se promenant dans les rues du centre, on tombe sur l’entrée pour un spectacle de danse traditionnelle balinais. On a bien envie de voir ça, pour voir la différence avec la danse javanaise !

Encore une fois, on a adoré ! Rien a voir avec le spectacle de Java, l’histoire, les décors, les mouvements sont complètements différents. Et le mieux : les mouvements des mains et des yeux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
la scène, devant un temple
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
les musiciens 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
le monstre gentil arrive!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
le jeux de regards est exceptionnel! il faut voir la vidéo!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
l’héroïne qui va bientôt se faire tuer!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Je suis trop contente !! En plus, comme cadeau, Pierre m’a fait la surprise de m’offrir  un pendentif que j’avais adoré en Nouvelle Zélande !

On est tellement bien à se reposer qu’on ne prendra finalement pas trop le temps de bien visiter Ubud. De toute façon, c’est rempli de visiteurs, ça grouille de partout, on ne voit pas trop où est la sérénité dont tout le monde parle. Si ici c’est calme, mais qu’est ce que ça doit être à Kuta Bali !!!!! On est même rapidement saoulé de Ubud, trop de touristes Australien en sueur en débardeur Bintang (marque de bière locale). On verra même des boomerangs australien au marché local… OK…. Tout est payant, même pour visiter une rizière…

On part donc pour Lombok et ses petites îles Gili.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s